Attention aux Gros Mots – Injure, insulte.

Não tenho hábito de dizer, nem espero que os leitores digam, mas é necessário aprender caso se deparem com alguma dessas situações e podem acreditar, vocês irão ouvir.

Os palavrôes são palavras, indélicadas e obscenas, que normalmente ofendem o puder, a moral et os códigos de educação.

Bête, stupide, abruti – Burro

Boulet – Inútil

Bouffon – Bobo

Bordel – droga  – Bordel de merda dá uma ênfase maior ao xingamento.

Bougre – Miserável

Con, connard (masculino), idiota, cretido, babaca

Conne, connasse (feminino) – Idiota, Cretino, cretina, Babaca

Chiant, chiante – chato, chata

Débile – Estúpido

pd, pédale– de forma pejarativa dizer que alguém é, homosexual

Emmerdeur / Emmerdeuse – pessoa que enche o saco

Fumier  – alguém desprezível, um monte de m*.

Fils de pute – Filho da puta

Fou / Folle – Louco, louca

Je m’en fou – não estou nem aí

Je m’en fiche – não estou nem aí (um pouco menos vulgar que je m’en fou)

Merde – Merda

Pétasse  – Vadia, puta (muito mais forte que putain)

Pute / Putain / Garce – Puta

Putain – usado a no sentido de “droga” como – Droga, está chovendo –  Putain, il pleut

Sot, sote – Tolo, tola

Ta gueule – cala a boca (vulgar)

Tais toi – cala a bola (menos vulgar, porém bem rude)

 

 

 

 

 

Les présentatif – c’est, ce sont et il y a

C’est, ce sont et il y a.

Uma explicação bem simples dos que são esses pequenas palavras:

C’est, pode ser usado com nome de pessoas ou com objetos, vejamos:

C’est ou ce sont, servem para apresentar algo ou alguém.

Singular :  C’est mon livre.  C’est mon ami.             (É meu livro. É meu amigo.)

Plural: Ce sont mes livres. Ce sont mes amis.              (São meus livros. São meus amigos)

Il y a : indica existência

Il y a des feux d’artifices ce soir.           (Há  fogos de artifício esta noite)

 

 

 

Expressions Québecoises

Expressions diverses et très courantes québécoises

* Les trois repas sont: le déjeuner (matin), le dîner (midi) et le souper (soir).

* Ajout de “-tu” après les questions: T’en veux-tu? Il en veut-tu? Ils en veulent-tu? Tu m’écoutes-tu? Je l’ai-tu? (c’est assez laid, je confirme)

* J’en ai en masse (beaucoup, en grande quantité)

* T’sais? (réduction de: tu sais?). Plusieurs Québécois ponctuent généreusement leurs phrases de cette petite expression que j’ai très vite intégrée et dont je ne peux me débarasser!

* À c’t’heure ou Asteure (réduction de “À cette heure”, a le sens de maintenant), « à soir » signifie ce soir

* Envoye-donc! (lorsqu’on veut convaicre quelqu’un de faire quelque chose)

* Pantoute! (ou “pas-en-toute”, signifie “pas du tout!”)

* Tiguidou! (c’est d’accord!) (jamais entendue encore, mais toute mignonne !)

 

Et voilà

L’impératif

 

L’impératif

A l’impératif, il n’existe que trois personnes : la  deuxième personne  du singulier, la première et la deuxième du pluriel :

Pour le verbe ALLER :

Va !             Allons !               Allez !

  • La conjugaison des verbes à l’impératif est essentiellement la même que celle du présent, à l’exception des verbes en -ER, qui perdent le “-s” de la deuxième personne du singulier :

Réponds !                         Répondons !                        Répondez !

Finis !                                    Finissons !                         Finissez !

Chante !                             Chantons !                           Chantez !

Mange !                            Mangeons !                          Mangez !

Regarde !                         Regardons !                         Regardez !

Va !                                      Allons !                                     Allez !

Usage

L’impératif s’utilise pour donner des ordres ou faire de fortes recommandations.

Finis ton travail !

N’allez pas trop vite !

Venez voir !

Lève- toi !

Levez-vous!

Méfie-toi !

Asseyez-vous !

Montez par l’escalier !

  • AVOIR , ÊTRE et SAVOIR ont des formes irrégulières :
AVOIR ÊTRE SAVOIR
aie ! Sois ! Sache !
Ayons ! Soyons ! Sachions !
Ayez ! Soyez ! Sachiez !