Category Archives: Gramática

OS PINGOS NOS IS – Palavra “professeur” tem feminino?

No site da Academia Francesa deixou claro que a palavra

Professeur  não há feminino.professeur3

“Contra o desejo dos interessados as formas como: professeure, recteure, sapeuse-pompière, auteure, ingénieure, procureure, etc., são contrárias as regras ordinarias das derivações e constituem um verdadeiro barbarismo. O francês não dispõe de sufixo único permitindo a criação de um feminino automaticamente do substantivo. “
No Québec e na Suiça, a palavra “professeure” e na Bélgica professeur. O verbo “professer” se compreende hoje no sentido de ensinar (enseigner), desta forma “professeuse é possível.
Veja dois paragrafos retirados da Academia Francesa
  1. L’Académie française n’entend nullement rompre avec la tradition de féminisation des noms de métiers et fonctions, qui découle de l’usage même : c’est ainsi qu’elle a fait accueil dans la 8e édition de son Dictionnaire (1935) à artisane et à postière, à aviatrice et à pharmacienne, à avocate, bûcheronne, factrice, compositrice, éditrice et exploratrice. Dans la 9e édition, en cours de publication, figurent par dizaines des formes féminines correspondant à des noms de métiers. Ces mots sont entrés naturellement dans l’usage, sans qu’ils aient été prescrits par décret : l’Académie les a enregistrés pourvu qu’ils soient de formation correcte et que leur emploi se soit imposé.
    Mais, conformément à sa mission, défendant l’esprit de la langue et les règles qui président à l’enrichissement du vocabulaire, elle rejette un esprit de système qui tend à imposer, parfois contre le vœu des intéressées, des formes telles que professeure, recteure, sapeuse-pompière, auteure, ingénieure, procureure, etc., pour ne rien dire de chercheure, qui sont contraires aux règles ordinaires de dérivation et constituent de véritables barbarismes. Le français ne dispose pas d’un suffixe unique permettant de féminiser automatiquement les substantifs. S’agissant des métiers, très peu de noms s’avèrent en réalité, du point de vue morphologique, rebelles à la féminisation quand elle paraît utile. Comme bien d’autres langues, le français peut par ailleurs, quand le sexe de la personne n’est pas plus à prendre en considération que ses autres particularités individuelles, faire appel au masculin à valeur générique, ou « non marquée ».
http://www.academie-francaise.fr/actualites/la-feminisation-des-noms-de-metiers-fonctions-grades-ou-titres-mise-au-point-de-lacademie

 

Préposition DANS

preposition dans

Reforme d’orthographe depuis 1990 – Quelque mots

Une orthographe plus cohérente

L’orthographe du français est complexe. Cependant, les rectifications de l’orthographe permettent de supprimer des irrégularités et des incohérences. En voici quelques exemples :

Jusqu’ici
Désormais
agneau, chevreau mais levraut agneau, chevreau, levreau
des après-dîners mais des après-midi des après-diners, des après-midis
assurément mais sûrement assurément, surement
avènement mais événement avènement, évènement
balai-balayer, essai-essayer mais relais-relayer balai-balayer, essai-essayer, relai-relayer
bestiole mais corolle bestiole, corole
charrette mais chariot charrette, charriot
il décollète ou il décollette ? (les dictionnaires se contredisaient) il décollète
un cure-dent mais un cure-ongles un cure-dent, un cure-ongle
il dégèle mais il chancelle il dégèle, il chancèle
dissous mais dissoute (participe passé) dissout, dissoute
examen, exécuter mais eczéma examen, exécuter, exéma
noisetier mais prunellier noisetier, prunelier
portefeuille mais porte-monnaie portefeuille, portemonnaie
poulailler mais quincaillier poulailler, quincailler
un scénario, des scénario ou des scénarii un scénario, des scénarios
vingt et un mille cent trente-huit vingt-et-un-mille-cent-trente-huit
les enfants qu’il a fait partir mais les enfants qu’il a laissés partir les enfants qu’il a fait partir, les enfants qu’il a laissé partir

Certes, de nombreuses autres anomalies résident toujours dans notre orthographe (elles sont nombreuses ; pour ne prendre qu’un seul exemple, pourquoi honneur mais honorer ?) et ce sont des ajustements ponctuels qui apportent un peu plus de cohérence.

(source – orthographe-recomendée.info)

La préposition: DANS

On emploie la préposition  dans

devant une expression de temps pour exprimer le moment où une action future se produira :

                                       Le concert commencera dans dix minutes.

                                      Anne et moi, nous partons dans trois semaines.

au sens de à l’intérieur de :

                                     Le cahier est dans le tiroir de la commode.

                                     Fred s’est perdu dans Paris

pour indiquer une approximation :

                                   Ça va coûter dans les 13 euros à-peu-près.

Les présentatif – c’est, ce sont et il y a

C’est, ce sont et il y a.

Uma explicação bem simples dos que são esses pequenas palavras:

C’est, pode ser usado com nome de pessoas ou com objetos, vejamos:

C’est ou ce sont, servem para apresentar algo ou alguém.

Singular :  C’est mon livre.  C’est mon ami.             (É meu livro. É meu amigo.)

Plural: Ce sont mes livres. Ce sont mes amis.              (São meus livros. São meus amigos)

Il y a : indica existência

Il y a des feux d’artifices ce soir.           (Há  fogos de artifício esta noite)

 

 

 

L’impératif

 

L’impératif

A l’impératif, il n’existe que trois personnes : la  deuxième personne  du singulier, la première et la deuxième du pluriel :

Pour le verbe ALLER :

Va !             Allons !               Allez !

  • La conjugaison des verbes à l’impératif est essentiellement la même que celle du présent, à l’exception des verbes en -ER, qui perdent le “-s” de la deuxième personne du singulier :

Réponds !                         Répondons !                        Répondez !

Finis !                                    Finissons !                         Finissez !

Chante !                             Chantons !                           Chantez !

Mange !                            Mangeons !                          Mangez !

Regarde !                         Regardons !                         Regardez !

Va !                                      Allons !                                     Allez !

Usage

L’impératif s’utilise pour donner des ordres ou faire de fortes recommandations.

Finis ton travail !

N’allez pas trop vite !

Venez voir !

Lève- toi !

Levez-vous!

Méfie-toi !

Asseyez-vous !

Montez par l’escalier !

  • AVOIR , ÊTRE et SAVOIR ont des formes irrégulières :
AVOIR ÊTRE SAVOIR
aie ! Sois ! Sache !
Ayons ! Soyons ! Sachions !
Ayez ! Soyez ! Sachiez !

Futur proche et Passé récent

Regardez l’exemple:

le-futur-proche

Le passé récent est composé de trois éléments:

  1. le verbe finir au présent
  2. “de”
  3. l’infinitif du verbe

Le futur proche est composé de deux éléments:

  1. le verbe aller au présent
  2. l’infinitif du verbe